On ne peut évoquer le DEATHROCK FRANÇAIS sans inévitablement faire référence au personnage de Jacquy Bitch. Depuis deux décennies, ce Marilyn Manson français  influence la scène avec son approche originale et mérite d’être compté parmi les plus emblématiques de la scène alternative européenne. « When Walls Cry » – le 6ème album – continue son voyage dans une langue surréaliste et une imagerie apocalyptique.

 

Fondateur à Saint-Quentin (fr) du premier groupe batcave français dans les années 70, Neva, Jacquy Bitch poursuit sa carrière sous son propre nom depuis 1991. Après deux cassettes autoproduites, suivi d’un premier « 4 titres » éponyme (incluant les mythiques Suicide et Jesus), Jacquy Bitch a sorti trois  albums : Coram, Haine et Stories from the Old Years en 2007.

 

A l’affiche des principaux festivals internationaux comme le WGT en Allemagne, le Gothic Festival de Waregem en Belgique, Castle Party (Pologne), Drop Dead Festival (Vilnius), Jacquy Bitch mêle théâtralité et improvisation pour produire un spectacle sans cesse renouvelé basé sur un langage imaginaire et universel inventé de toute pièce à l’époque de Neva.

 

Cette approche originale permet de toucher l’imaginaire de tous les publics qui traduisent chaque morceau selon leur propre subjectivité.

 

Parfois mal comprise, cette approche artistique originale est la signature de Jacquy Bitch qui peut ainsi utiliser la musique et l’ambiance générale des morceaux pour permettre à chacun d’inventer sa propre histoire.

 

Pour When Walls Cry, il s’est entouré de musiciens picards issus de la scène goth, deathrock et funk : Charly (Soissons) à la batterie, Alien Marteen (Compiègne) à la basse et Pascal (Compiègne)à la guitare, qui l’accompagnent également sur scène depuis quatre ans.

 

When Walls Cry a été enregistré en février 2010 à Saint-Quentin (fr). Il s’inspire des secrets emprisonnés, secrets honteux, scabreux, inavouables, traduit ce que pourrait dire les murs s’ils pouvaient parler et puise son inspiration dans la bêtise humaine, une source inépuisable.

 

WWC est également le second album de Jacquy Bitch produit par le label français Alone Prod (St-Quentin). Le label assure également le management et le booking du groupe en collaboration avec l’agence allemande Motherdance.

 

Pics by angst-im-wald (germany)

 

 

 

 

Haine ‎(CD, Album)

Manic Depression

https://www.discogs.com/fr/Various-Only-Theatre-Of-Pain-Tribute/release/1501043

Coram ‎(CD, Album)

Darkside (2)

Les Mains Du Mal ‎(Cass, Album)

Les Mains Du Mal ‎(Cass, Album)

Not On Label (Jacquy Bitch Self-released)

Jacky Bitch

Frustration ‎(Cass, Album)

Not On Label (Jacquy Bitch Self-released)

heshire Cat (The Bouncing)

Volume 1 ‎(CD, EP)

Vinyle Humide

In Nomine Mali ‎(VHS)

In Nomine Mali ‎(VHS)

Vinyle Humide